J’ai la libido dans les chaussettes 1


« Je n’ai plus envie de faire l’amour »

On connaissait la DHEA, le VIH et même l’UMP (l’Université Mohammed Premier, au Maroc, what else ?) mais que dire du DSA, le petit dernier sorti des colonnes de Slate, qui nous parle du Désir Sexuel Hypoactif ? Là, comme ça, à la volée, on dirait bien que ça parle de désir, de sexe, et d’une forme par franchement parée pour les JO de Londres. C’est que : « 12,5% à 28% des hommes souffriraient d’une baisse du désir sexuel de manière occasionnelle, périodique ou fréquente, environ 3% d’un DSH avéré. » Mince alors, c’est pour mon couple, ça ?

Le désir Sexuel Hypoactif, ça me concerne ?

Cela signifierait-t-il que de 1% à 12,4% des hommes jouaient aux petits chevaux pendant que les chercheurs posaient les questions et que de 29% à 100% des autres sont au taquet H 24 (et dans ce cas, qu’attend-on pour nous fournir leurs coordonnées ?) ? Ni l’un ni l’autre, ni l’autre : c’est juste que bizarrement, les hommes ne sont pas des machines assoiffées de sexe (ça alors, mais quel scandale !) et que parmi eux on en compte 3% qui ont déclaré forfait. Résultat pour ceux qui vivent en couple : un désir bof, une impression de vie plus trop folichonne, et bien sûr… un contexte conjugal qui se tend de plus en plus comme une arbalète. C’est le crash annoncé.

Ah, le couple, le sexe et le désir ! Le désir, le couple et le sexe ! Le sexe, le sexe, le sexe ! Il existe mille et un moyens de ne pas laisser s’endormir le désir. Et même bien avant de franchir le seuil de la chambre.

Réveiller le désir sur un coup de plumeau

Les hommes, avez-vous pensé que donner un coup de main à votre femme pour l’aider à s’en sortir entre le dîner des enfants et la pile de vaisselle est susceptible de lui faire autant d’effet que vous une photo de Clara Morgane ? Les femmes, songez un instant qu’un mot valorisant dit au sujet de votre homme devant d’autres personnes regonflera son égo… et pas que ? (Cf. mon eBook : « Cas n°1 : Vous êtes un homme et votre femme vous propose de faire Tarzan ailleurs » ; et « Cas Cas n°2 : vous êtes une femme et votre homme vous envoie gazouiller plus loin »).

Avant de brandir tout l’attirail du parfait petit concupiscent, pensez bien que stimuler le désir, ça passe par d’abord par le cerveau.

Prune Quellien

Votre situation réclame une écoute personnalisée ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et verrons quelles solutions envisager.

 

Sur le même thème, voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :

Partager cet article


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “J’ai la libido dans les chaussettes