J’ai envie d’écrire une lettre de rupture assassine !


La rupture est un moment violent dans la vie amoureuse. En moins de temps qu’il n’en faut pour dire « Il faut qu’on parle », on se sent abandonné, parfois trahi. La violence est parfois si intense qu’elle peut donner envie de cracher son venin par écrit. Mais est-ce une si bonne idée ?

L’erreur : écrire une lettre de rupture pour culpabiliser son ex

La pire option si vous voulez survivre à la rupture sereinement.

C’est le réflexe n°1 des personnes quittées. Je le constate en coaching : quasiment 100 % des consultants cherchent à accabler leur ex dans le but de provoquer une réaction qui va l’amener à revenir sur sa décision. Or, c’est tout le contraire qui se passe.

Passons au crible les propos les plus fréquemment utilisés dans les lettres de rupture.

1 – Les termes définitifs

Dans des lettres de rupture écrites pour culpabiliser son ex, on retrouve souvent des propos sans appel, tels que :

« C’est la dernière fois que tu entendras parler de moi » ; « À cause de toi, je suis dégouté/e des hommes/des femmes », ou « Tu m’as tellement déçu/e que jamais je ne retomberai amoureux/se ».

=> Culpabiliser votre partenaire revient à échapper à vos responsabilités.

Dans une relation – même si elle vient de cesser – on est deux. Et on reste deux quelques temps encore après la rupture, le temps de la digérer et de passer à autre chose. Si votre ex vous a beaucoup déçu/e, vous avez un rôle dans cette déception. Vous l’avez laissé vous décevoir. Cela ne signifie pas que vous êtes coupable, mais que vous avez laissé passer des occasions de vous affirmer pendant la relation. Réfléchissez à quelles occasions et demandez-vous de quelle façon vous auriez du agir lorsqu’elles se sont présentées.

2 – Les mots qui vous dévalorisent…

Pour culpabiliser un ex, quoi de mieux que de le faire passer pour un bourreau ? Mais une fois que vous serez coupé la tête, bon courage pour vous relever ! Que l’utilisation de formules telles que :

« Je n’ai jamais été aussi heureuse qu’avec toi » ; « Tu étais la femme de ma vie » ou « Sans toi, je ne suis plus que l’ombre de moi-même »

vous fasse passer pour un crève-la-faim aux yeux de votre ex, je vous dirais que finalement, ce n’est pas le plus grave. Tout le monde sait ce que c’est que d’aimer et de souffrir de rupture, y compris votre ex. En revanche, que vous ayez cette image piteuse de vous-même, ah non !

=> User – et abuser – de termes dévalorisants vous avilit.

Arrêtez-vous un instant sur votre passé. En dehors de votre ex, avez-vous été attiré par quelqu’un qui quémandait votre affection au point de se faire passer pour misérable ? Inversez les rôles et maintenant, vous savez ce que ça fait.

3 – … et survalorisent votre ex

Le bourreau n’allant pas sans sa victime, la culpabilisation ne serait pas totale si vous oubliiez de lui rappeler combien votre ex est exceptionnel/le. Grand prince, vous allez faire la check list de toutes ses qualités, histoire de bien lui montrer que vous – et vous seul/e, avez su voir sa perfection avant de le/la confier aux bras d’un/e autre. Dans ce cas, les propos ressembleront à :

« Tu mérites de trouver la femme/l’homme qui te comblera » ; « Je te souhaite tout le bonheur du monde » ou « Je crois en toi qui es vraiment un être exceptionnel/une belle personne/la plus belle personne que j’aie rencontrée ».

=> Souhaiter le meilleur à votre ex est un mensonge.

C’est faux ! Imaginez que votre ex vous réponde : « Eh ben c’est vraiment gentil de ta part, je viens justement de rencontrer l’amour parfait et j’aimerais te le présenter ! », penseriez-vous encore : « Quelle personne géniale, cet ex ! » ?

En réalité, c’est à vous que vous souhaitez tout le meilleur du monde. C’est vous qui méritez de trouver la femme/l’homme de votre vie. Et c’est à vous que vous avez envie de dire : « Je crois en toi qui es vraiment un être exceptionnel/une belle personne/la plus belle personne que j’aie rencontré »… Mais, comme votre ex ne vous le dit pas, c’est vous qui faites le boulot à sa place.

Conclusion : culpabiliser votre ex a un résultat contraire à vos attentes. Au lieu de vous libérer, une telle lettre vous emprisonne dans la rupture

Et si, à la place, vous écriviez une lettre pour accepter la rupture ? Voyez l’article « Comment une lettre d’acceptation de la rupture peut m’aider à sauver mon couple ? »

Prune Quellien

Mini Prune HomeVous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

 

Sur le même thème, voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :

Partager cet article

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *