Je ne me sens pas aimé 1


Suis-je bien adapté à cette personne ? Qui suis-je au regard de mon ou ma partenaire ? Une fois qu’il me connaîtra bien, m’aimera-t-il encore tel(le) que je suis ?

Cohabiter avec soi n’est déjà pas facile, mais cohabiter avec un autre lorsqu’on vit en couple multiplie les questionnements ! Pour commencer, est-ce que moi, je m’aime bien ?

La vie en couple met cette question en pratiques : lorsque je suis en famille accompagné de mon partenaire, il a l’occasion de vérifier si je m’aime bien au milieu de ma famille d’origine. Lorsque j’ai des problèmes d’argent, il peut voir si j’ai de la valeur à mes propres yeux. Si nous passons devant une personne très belle physiquement, il peut mesurer le regard que je porte sur moi. En somme, mon partenaire estime en permanence ma propre estime de moi ! Cette estimation le porte à reconduire notre “contrat de couple” chaque jour. Ou à le réviser.

Lorsqu’on entre en couple, on espère que notre partenaire nous reconnaisse et nous renvoie la meilleure image de nous-même. Comme s’il nous disait :

« Je reconnais qui tu es, et qui tu es me plaît. »

Moi qui me posais la question sur mon droit à être aimé, me voici comblé ! J’ai ma réponse ! Puisque j’ai rencontré quelqu’un qui reconnaît ce droit et, en plus, s’en nourrit, je peux me dire :

« C’est lui ! C’est elle ! »

Hourrah, la personne qu’on aime nous a validé tel qu’on est ! C’est donc la (fameuse) bonne rencontre !

Mais il ne suffit pas que mon partenaire me valide pour que notre relation fonctionne, il faut aussi que je le valide à mon tour. (Eh oui, sinon ce serait trop facile !). Si la bonne estime de moi qu’il régénère chaque jour suffit à flatter mon égo, mais que je ne lui renvoie pas l’ascenseur, comment me ressentira-t-il ? Comme un ou une égocentrique. Et il aura raison ! L’amour est un ping-pong : il faut renvoyer la balle !

Quand le fil se rompt-il ?

J’entends des personnes me confier leur douleur lorsque leur partenaire est « allé voir ailleurs ». Les relations extra-conjugales viennent pour la plupart d’un sentiment de rejet du partenaire trompeur au sein de son couple. De nombreux hommes qui trompent leur femme le font parce qu’ils ne trouvent plus leur place : ils ne sont plus validés en tant qu’hommes aimants et aimables. Le regard gratifiant qu’ils ont offert à leur femme ne leur est plus renvoyé. Souvent parce que les enfants ont détourné ce regard ou parce qu’eux-mêmes ont été absorbés par d’autres problématiques.

Idem pour les femmes qui trompent leur mari, leur ami, leur conjoint. Si elles ne se sentent plus désirées, elles ne seront plus désirantes et iront chercher la validation de leur propre personne auprès d’un autre.

Avant que tout ça n’arrive – car ça n’est pas une fatalité ! – reconnaissez vos erreurs même si ce n’est pas facile, c’est un bon premier pas vers un dialogue compréhensif l’un de l’autre.

Prune Quellien

Vous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous en discuterons ensemble et envisagerons des solutions.

 

Voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :

Partager cet article


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Je ne me sens pas aimé

  • Marie-France

    Bonjour,

    Cela fait 7 ans que je suis en couple (recomposé) avec mon ami. J’ai le sentiment de ne pas être aimée à ma juste valeur et de passer après mille et une chose.
    Il a une fille de 19 ans et moi un fils de 20 ans. Sa fille vient avant notre couple, il est au petit soin pour elle et lui laisse tout passer pour la seule raison qu’il ne la voit pas beaucoup. Notre couple n’a jamais vraiment été une priorité pour lui. Pas moyen de dialoguer avec lui pour lui faire comprendre mon ressenti et les besoins que j’ai. J’ai l’impression de parler dans le vide. Quand je lui dis quelque chose au sujet de sa fille il le prend mal et ne me répond plus par sms ou pire m’ignore et préfère passer son week-end seul. Il a aussi acheté une maison seule, dans laquelle j’ai vécu 3 années et depuis aoùt j’ai pris un appartement pour moi. Je ne supportais plus qu’il me dise « tu es chez moi », « tu as à tenir tranquille ici, n’oublie pas que c’est toi qui vit avec moi et non le contraire ». Il a déjà été violent, c’est à dire il m’a prise à plusieurs reprises au coup quand il était énervé. J’ai aussi ma part de responsabilité mais je subis trop ce couple au lieu de le vivre pleinement. Depuis que j’ai déménagé, son comportement irrespectueux envers moi s’est accentué et j’ai rompu à plusieurs reprises. On a dit qu’on devait arrêter de se faire mutuellement du mal. On a décidé de recommencer à zéro mais il ne veut pas trop en parler. Je lui ai dit qu’il faut que chacun dise clairement à l’autre ses attentes et ses besoins mais comme ce n’est pas un grand parleur cela n’a pas encore été fait pour sa part. Cela fait 7 ans que je lui disais mon ressenti et mes besoins mais il ne voyait que lui et sa fille. Aujourd’hui je suis lasse de cette situation et je ne sais plus trop comment faire pour avancer et si le fait de recommencer de zéro servira à quelque chose. Il m’a dit qu’il est prêt à faire des efforts mais pour combien de temps ? Merci