Pourquoi on se dispute tout le temps ! 5


Par quoi commencent les disputes ? Lors de mes consultations, j’entends souvent « pour une broutille », « trois fois rien ». Mais ces prétextes cachent bien des tensions. Voyons lesquelles.

D’après une recherche menée par Don Peterson, professeur émérite à l’université de Rutgers, quatre grands types d’évènements déclencheraient les disputes :

1. LA CRITIQUE

La critique volontaire

Certaines remarques sont intentionnellement destinées à dénigrer notre partenaire. Dire, par exemple :

« T’es complètement folle ! », « Tu es comme ta mère ! » ; « Le jour où tu sauras être responsable, envoie-moi un fax ! »,

sont des paroles qui, bizarrement, ne font pas très plaisir et déclenchent illico un vol d’objets à travers le salon. Pour les inventer, rien de plus simple : il suffit de chercher à blesser, d’éluder toute forme de tact, et vous ferez mouche ! (Attention ! Je vois une savonnette voler… ah, trop tard.)

En revanche, si vous voulez donner une petite leçon de communication responsable, dites plutôt :

« Je veux bien comprendre que tu sois en colère, mais je n’aime pas que tu me critiques. Sois clair et dis-moi où est vraiment le problème »

La critique involontaire

Des suggestions ou des constatations « l’air de rien » comme :

« Ça serait pas mal si tu utilisais le tapis de la salle de bains quand tu te douches. » ou « Ne le prends pas mal, hein, mais parfois, t’es vraiment à prendre avec des pincettes »,

restent en travers de la gorge de celui qui les entend. Étonnant, n’est-ce pas ? Entre les lignes, il lit :

« Mais quel cochon ! Tu ne peux pas penser deux secondes que tu crées une inondation à chaque fois que tu te douches ! » ou « Qu’est-ce que tu peux être susceptible ! ».

Et hop ! Retour à la case vol de savonnette.

2. LES DEMANDES

Le contrat “vie à deux” ne stipule pas « corvéable à merci ». Demander un petit service, oui, mais en permanence, non. Dans la série des demandes ressenties comme abusives, injustes ou illégitimes :

« Tiens ! Toi qui es debout, tu peux me passer mon vernis/la télécommande/mon bouquin ? »

Et comment on faisait avant d’être deux ? On se levait et on y allait. Alors on se lève, et on y va.

« Chéri, tu veux bien garder la petite ce soir ? J’ai dit à Cloé que je pouvais être dispo pour un apéro. »

Tout le monde adore être mis devant le fait accompli, c’est connu !

« Mon cœur, je m’en sors pas avec la compta, tu veux bien m’aider ? Super ! Allô, Cloé ? Stéphane s’occupe de la compta, t’as une minute ? »

Et ça vous choque que Stéphane se vexe ?

3. LE CUMUL DES CONTRARIÉTÉS

Ah ! Les fameuses chaussettes qui traînent tout le temps, le lave-vaisselle qui n’est jamais vidé, la clé qui est toujours oubliée : voilà sur quoi s’exprime la vexation du partenaire !

Une fois ça va, mais trois, dix, cent fois, et c’est un sentiment de manque de considération qui s’installe confortablement au fond de notre égo.

Pour stopper ça, vous pouvez soit jeter ses chaussettes à la poubelle, lâcher toutes les assiettes sur le carrelage de la cuisine à la fin du dîner (ça marche, je l’ai testé !) ou le laissez dormir chez un ami, soit engager une femme de ménage (un bon investissement), ou échanger vos corvées.

4. LE REJET

On peut dire aussi rebuffade, barrage, mauvaise réaction, mais au final, le sentiment est le même : vous vous sentez repoussé. C’est très vexant, surtout quand on est saisi d’un élan de tendresse, de s’entendre opposer un :

« Attends, je finis mon bouquin ! / Mais qu’est-ce que tu fais ? Je regarde le match ! »

Chat échaudé craignant l’eau froide, que le partenaire bénéficiant de ce mouvement du cœur ne s’étonne pas s’il se prend une volée de bois vert la prochaine fois qu’il aura besoin de réconfort !

La vexation peut surgir suite à un autre effort, comme celui qui consiste à s’exclamer :

« Je t’ai acheté ta glace préférée ! » et s’entendre répondre « Oh, mais je t’ai dit que j’étais au régime ! »

ou :

« – Tu as vu, j’ai mis ton parfum ! – Pfiouh ! Mais t’as renversé la bouteille ou quoi ?! »

Diplomatie, quand tu nous tiens !

 

CONCLUSION: LA SPIRALE INFERNALE

Les disputes sont provoquées par une action, ou une parole, offensante, volontaire ou non, d’un des partenaire. Mais quand ces disputes se produisent de façon répétée, il n’est pas besoin d’action pour déclencher la colère : un simple mot, un regard, une attitude suffisent pour être interprétés comme un blâme… à tort ou à raison.

Se parler, relativiser, ne pas tout prendre au pied de la lettre, peut aider. Un peu d’humour aussi, de l’autodérision, ça change tout.

Prune Quellien

Vous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous, nous discuterons ensemble de votre problème afin d’envisager des solutions.

 

Prune Quellien

Sur le même thème, voir aussi les articles :

Livres et séances de coaching :

 

Partager cet article


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Pourquoi on se dispute tout le temps !

  • Claude

    Très bon article que j’ai apprécie et j’ajouterai que ce sont nos croyances, non nos solutions correctives qui nous empêchent de nous libérer de nos problèmes de couple. Observez autour de vous, vous verrez que tout le monde cherchent des solutions correctives à faire pour résoudre le même problème de couple.

    Mêmes les solutions préventives sont des solutions correctives, car elles oublient les croyances ou états d’être à transformer. Cela ne produit que de la confusion, du désordre et les problèmes se multiplient. Personne n’observe les croyances et tous réagissent à cette façon de faire.

    Par conséquent, nous devons changer certaines croyances et non de changer notre façon de faire, changer de solutions à faire, qui elles sont fondées sur les mêmes croyances.

  • kourouma

    Salut.je me nomme kourouma aminata suis Guinée
    A chaque foi j endame une relation j ai petite dispute en n en point fini
    Pour des futilités je me fache svp aidez moi

  • Adele

    Bonjour mon couple et entrain de c tendrement finir ma famme me repousser à chac foi que je Vé lui fait un bisou ou autre chaussé ell me prendre le tête pour rien du tous é des moi à ramener ma famme à revenir ver moi je l aime plusse que toute au monde g trois gamins avec elle mé mon couple c tin

    • prune Auteur de l’article

      Je fais un effort pour vous répondre alors de votre côté merci de faire un petit effort pour rendre vos messages lisibles. Là, c’est incompréhensible.

      • MIR

        Bonjour,
        J’ai 19 ans, je suis en couple depuis 7 mois effectivement c’est relativement tôt et frais dirais-je, mais avec ma moitié tout allait pour le mieux, étant musulman et extrêmement traditionnel il envisage même de me présenter a sa famille afin de nous marier d’ici 1 an ou 2 (si dieu le veut). Il est vrai que c’est tôt pour en parler etc mais nous sommes tout les deux certains d’être ce qu’il y a de meilleur pour chacun, nous nous sommes trouvés. Vous êtes certainement en train de vous demander pourquoi je vous contacte si tout va bien ? Tout simplement, parce que depuis quelques temps, plus rien ne va plus, il a fait l’ erreur il y a quelques mois, de garder contact avec son ex et de lui dire qu’il aime encore etc je l’ai découvert mais aujourd’hui il regrette réellement mais il m’est totalement impossible de lui refaire confiance, notamment dû à mon passé douloureux. Nous nous disputons pour des choses des plus futiles et finissons toujours pas reparler de cette erreur. Ce soir nous avons eu une altercation, parce que monsieur a dis quelque chose lors de notre conversation téléphonique qu’il a refusait de répéter et c’est le genre de choses que je déteste, et j’ai fini par l’insultait et lui raccrocher au nez. Ce comportement m’a valût une séparation au bout de 2 ans de relation il y a quelques années. Je suis également jalouse très maladive et désespérément possessive, ce qui cause souvent des disputes. Je ne sais plus totalement plus quoi faire. Je ne comprend pas, à la fois, mon comportement qui me, dégoûte de moi même. J’ai dans l’optique de consulter une psychologue, ou dans mon cas parfois je me demande si une psychiatre ne me serais pas plus conseillée. Enfin bon, comment faire pour prendre sur moi et éviter une millième dispute qui risquerai peut être de me faire perdre le seul avec qui je me vois finir ma vie ? Parce que derrière tout ça, je l’aime à la folie…
        Merci de votre réponse,
        Cordialement.