« 2014 rompez ! » dit Libé.


Bonne idée ! Et vous ? Si vous profitiez de cette fin d’année pour vous débarrasser de cet(te) ex qui vous hante ?

Ce matin, Libé fêtait la fin d’année 2014 avec cet ordre : Rompez ! En amour (Trierweiler en tête), en politique (les frondeurs), en foot (Ribéry), et même avec les poils (les hipsters), le quotidien national passe en revue quelques ruptures avec le passé. Eh oui, même quand on est quitté, on peut rompre ! On peut refuser de subir un lien qui nous oppresse. Vu qu’ici, on parle d’amour, vous voyez où je veux en venir ?

Si on vous a laissé, cet ordre Rompez ! peut vous sembler à contre-emploi.

« Euh… non je ne peux pas rompre puisque c’est moi qui suis quitté, en fait. »

Pourtant, si. Vous pouvez rompre. Vous pouvez rompre avec votre statut de demandeur d’amour.

J’ai le power !

Ceux qui me lisent régulièrement ne seront pas surpris : j’encourage toute personne tentée de renouer avec son ex à commencer par refuser sa condition de victime. C’est la base de la base. Cela signifie que pour avoir une chance (mais en est-ce une ?) de rattraper la personne qui vous a dit c’est fini entre nous, vous avez tout intérêt à vous remettre en avant.

1er effet kiss cool :

Dans un premier temps, couper court à votre victimisation est bon pour vous.

Vous reprenez votre vie en mains, vous revoyez des amis que vous n’aviez pas vus puisque vous étiez tout à votre amour, vous retrouvez vos centres d’intérêt. Bien sûr qu’au début, c’est très difficile. Mais vous morfondre seul chez vous ne fera revenir personne et vous donnera une bien piteuse opinion de vous-même. À défaut de renouer avec votre ex, renouez avec la vie ! Et puis, qui a envie de fréquenter quelqu’un qui attend ?

2ème effet kiss cool :

Tiens ! bien que vous ayez été quitté, vous retrouvez plaisir à faire des choses que vous ne pouviez pas faire à deux ? Ce constat vous met même un peu mal à l’aise, car vous vous dites que vous devez regretter votre ex, n’est-ce pas ? Ce phénomène arrive plus souvent qu’on pense : quand on se surprend à oublier quelqu’un, on s’en veut. Comme si on le trahissait. C’est pourtant signe que vous faites votre deuil, acceptez ce désamour qui prend place.

Vous craignez que l’oublier vous empêchera de le retrouver ? Peut-être. Mais qui s’en plaindrait ? Regretteriez-vous le temps où vous souffriez par amour ? Il ne faudrait pas. L’amour vrai n’a pas pour fonction de faire souffrir, mais d’élever.

Et si, au moment où vous allez mieux, votre ex revenait vers vous ? Ce serait le moment de porter un regard neuf sur lui et sur la relation. Que vous propose-t-il de mieux qu’avant ? Est-il, lui aussi, prêt à faire des efforts ? Maintenant que vous avez réappris à vivre bien sans lui, accepterez-vous de vivre moins bien avec lui ?

Je vous souhaite que cette fin d’année 2014 vous permette de laisser derrière vous les mauvaises rencontres et vous fasse plus de place !

Prune Quellien

Mini Prune HomeVous rencontrez cette situation et avez besoin d’un conseil amoureux personnalisé ? Je vous invite à prendre rendez-vous.

 

eBooks et séances de coaching :

Voir aussi les articles :

 

 

 

 

Partager cet article