Les stratégies de reconquête ont leurs limites : seul le dialogue renoue les couples et libère les individus.


Jouer à la femme fatale (ou au séducteur) afin de reconquérir son ex permet de croire mais ne répare pas le couple. Pour vous retrouver, libérez la parole !

Récemment, un homme séparé après 17 ans d’une union sans vagues, me disait qu’il avait pris le parti de se montrer quasi inaccessible depuis que sa femme l’avait quitté au motif qu’elle étouffait. La stratégie a porté ses fruits puisqu’elle revient vers lui sous n’importe quel prétexte. D’après lui, ce serait le moment de la prendre dans ses bras et l’embrasser fougueusement. Pas d’après moi : embrasser quelqu’un qui étouffe, c’est comme lui dire : « avec moi, tu étoufferas jusqu’à ce que mort s’ensuive ! »

Plutôt que le pousser à jouer au séducteur, je l’encourage à résister à son envie de l’étreindre pour lui (leur) permettre de s’exprimer. Elle a des choses à dire qu’elle n’arrive pas à dire. Quelque chose bloque en elle, comme en lui. Aucun des deux ne s’est jamais autorisé à dire ce qu’il ressentait. Elle lui a fait mille reproches et en retour il a ressorti les vieux dossiers. Comment se sortir de ce cercle infernal ?

Remplacer « je pense » par « j’ai le sentiment »

Je lui ai suggéré de remplacer « Je pense que » par « J’ai le sentiment que » et de se mettre à exprimer ses différents ressentis. Pas ses sentiments amoureux ! Ceux-là, elle ne les connaît que trop ! Mais ses frustrations. Les sentiments qui l’ont traversé lorsqu’il a été contrarié ou insatisfait, mais n’a rien dit de peur de la perdre… ce qui est arrivé, inévitablement.

« S’exprimer » n’est pas « se disputer », c’est une invitation au dialogue, une opportunité de se débarrasser régulièrement des problèmes. Comme on jette sa poubelle, on fait chaque jour le ménage du couple. En revanche, ne pas s’exprimer revient à se transformer en cocotte-minute. En nous taisant, nous devenons muets, puis peu à peu sourds à nos besoins et aux besoins de l’autre, par frustration. Et là s’installe le fameux « dialogue de sourds » ! Au premier mot de travers, la cocotte-minute explose.

L’expression des sentiments, c’est ce que nous travaillons à faire lui et moi à l’occasion de nos entretiens, et tant mieux pour lui comme pour eux deux ! Mais la peur de voir l’autre s’éloigner davantage si l’on s’exprime domine de nombreux couples ou ex-couples. C’est tout le contraire qui se passe.

Refuser de subir la crise de couple est une chance de renouer le couple

Nous ne sommes pas tout amour, et nous ne devons pas l’être ! La rupture nous brutalise, elle est vécue comme injuste, puisque prise arbitrairement. Nous la vivons mais nous pouvons refuser de la subir. Eh oui ! Celui qui est quitté peut, lui aussi, ressentir de la colère, du mécontentement, des frustrations, et les exprimer au conjoint. C’est précisément ce qui lui permet de répondre. Ce qui compte pour reconstruire un couple sur des bases saines, c’est l’interaction des deux partenaires. En vous affirmant, vous changez les rapports de force et devenez égaux. À 50-50. Plutôt qu’écouter un monologue plein de reproches, vous entamez un dialogue.

Prune Quellien

Mini Prune HomeCet article fait écho à votre histoire, mais des questions restent en suspens ? Vous pouvez prendre rendez-vous avec moi.

 

eBooks :

Voir aussi les articles :

Partager cet article