Aimer à sens unique


Suis-je tout(e) seul(e) à aimer ? Est-il (elle) amoureux(se) de moi ? M’aime-t-il (elle) encore ? Pour le savoir, demandez ! Voici comment.

Célibataires ou en couple, nous connaissons tous ces pensées : je l’aime mais elle ne m’aime pas, il m’aime mais je ne l’aime pas (ou pas vraiment, ou plus comme avant). De la cour de récré aux relations de couple engagé, nous sommes tous confrontés à la peur de traverser un jour ou l’autre des amours à sens unique. Ces amours qui nous font mal, nous blessent l’amour-propre et nous laissent un sentiment de malaise tant qu’on ne le l’exprime pas directement à la personne concernée. Il faut donc (comme toujours !) verbaliser. Imaginons trois situations :

Je suis amoureux (amoureuse) de quelqu’un qui semble indifférent

La rencontre vient de se produire et votre cœur palpite. C’est un sentiment délicieux et en même temps plein d’angoisse qui vous envahit. Délicieux parce que vous vous sentez léger et hyper-motivé. Angoissant parce que vous vous demandez si l’autre personne ressent comme vous.

Pour le savoir, interrogez-la, tout simplement, sans vous inquiéter de ce qu’elle pourra vous répondre. Dire à quelqu’un : « Je me demande quel type de relation je peux envisager avec toi », c’est franc et respectable. À partir du moment où on partage ses émotions et encore plus son intimité), il est bien normal d’avoir besoin de poser des mots sur ses interrogations. Même au lendemain d’une rencontre. Personne ne vous jettera la pierre si vous avancez démasqué, au contraire ! L’affirmation de soi est une qualité qui provoque l’admiration. La vôtre peut donc susciter un regain d’intérêt inattendu. Il se peut que la personne vous rétorque qu’elle préfère rester amis, ou qu’elle souhaite une relation légère (pourquoi pas ?), mais il se peut aussi qu’elle vous dise qu’elle est bien avec vous.

Soyez positif et parlez de vous ! Plutôt que d’aller à la discussion avec un boulet au pied, pensez que vous vous sentirez mieux si vous laissez vos angoisses au vestiaire.

Je ne suis pas amoureux (amoureuse) mais j’ai peur de lui dire

Vous avez le rôle de celui qui est sollicité et cette position vous embarrasse ? Libérez la personne qui vous attend. Elle a, autant que vous, d’autres amours à vivre, une vie à accomplir, des rencontres heureuses devant elle. Admettez que vous n’avez pas envie de poursuivre la relation amoureuse, ce sera moins douloureux pour elle que de se faire mener en bateau juste parce que vous avez peur de lui parler.

Je l’aime encore mais je ne suis plus vraiment amoureux (amoureuse)

Vous ressentez de l’ennui dans le couple. Vous n’êtes plus motivé par l’autre, vous perdez l’envie de partager votre intimité, votre énergie et vos projets avec. L’attirance n’est plus là. Avant de lui dire, faites un point sur vous-même. Qu’avez-vous fait, de votre côté, pour que cet amour s’amenuise ? Avez-vous laissé tomber vos idéaux, oublié de prendre soin de vous, étouffé vos frustrations et tu vos envies et besoins, de peur de l’embêter ou d’être rejeté ? Êtes-vous resté à l’écoute de votre partenaire et de ses évolutions ? Avez-vous cherché comment renouer le lien amoureux entre vous deux ou condamné d’avance la relation comme si « c’était mort » ?

Il est parfois plus facile de désigner le partenaire comme la cause de notre ennui, mais le sentiment de lassitude dans le couple vient beaucoup de soi. Une petite introspection s’impose peut-être ?

Prune Quellien

Mini Prune HomeCet article fait écho à votre histoire, mais des questions restent en suspens ? Vous pouvez prendre rendez-vous avec moi.

 

eBooks :

Voir aussi les articles :

 

Partager cet article