J’ai peur qu’il (elle) me quittte


Que faire quand il y a de la rupture dans l’air ?

Crever l’abcès

Vous rongez votre frein depuis un bon moment de peur de le (la) voir s’en aller, mais est-ce vraiment une bonne idée ? Si chacun reste seul avec ses frustrations, la relation ne peut que tenir à un fil. Et un seul fil, c’est mince. Or, une relation de couple satisfaisante est riche et satisfactions. Mais pour obtenir ces satisfactions, il faut savoir prendre quelques risques, le premier étant de s’affirmer.

Construit-on une relation sur la peur ? On peut, mais ce n’est pas une relation épanouissante, c’est une relation faite de stress et d’aigreur. Pour se sentir mieux, il ne faut donc pas craindre de dire ce que l’on ressent, entre autre ce que l’on ressent comme colère. Mais avant tout, il est nécessaire de se remettre en cause. Faites un peu d’introspection.

On dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Qu’auriez-vous fait pour faire fuir votre conjoint ? Avez-vous eu une attitude négative ? Avez-vous su demander pardon à un moment où il (elle) en aurait eu besoin ? Avez-vous su rester à son écoute ? (Je parle d’une vraie écoute, pas d’un conseil « Tu devrais faire ceci » ou « À ta place , j’aurais dit ça »)

Les amoureux ne partent pas s’ils se sentent compris et reconnus, ils partent quand ils sentent que leur couple vire au dialogue de sourds.

Cesser de l’étouffer

L’étouffement vient d’un sentiment d’insécurité. Si vous avez beaucoup besoin d’être rassuré(e), il faut peut-être commencer par faire un petit travail sur vous. Savez-vous d’où vient cette angoisse d’être abandonné(e) ? Est-elle rationnelle, fondée sur un épisode passé ? Avez-vous déjà un peu réfléchi là-dessus et tenté de la dépasser ?

La fonction d’un partenaire n’est pas de soigner vos blessures mais de grandir avec vous. C’est normal qu’il (elle) ait envie de prendre l’air si chaque tentative de vous aimer débouche sur un nouveau questionnement de votre part. C’est décourageant de faire des efforts pour un(e) chéri(e) qui ne récompense pas vos efforts sur la durée. Chacun a besoin d’être gratifié.

Commencez pas essayer de comprendre cela seul(e) ou avec l’aide d’un professionnel de l’écoute si vous ne comprenez pas que vos craintes inexprimées ont une influence indirecte sur la séparation qui plane au-dessus de votre tête.

Je suis aussi là pour vous apprendre à vous aimer, ce qui vous aidera à dépasser la peur d’être quitté.

Prune Quellien

Mini Prune HomeCet article fait écho à votre histoire, mais des questions restent en suspens ? Vous pouvez prendre rendez-vous avec moi.

 

Livres et eBooks :

Voir aussi les articles :

Partager cet article