Comment arrêter de lui courir après ?


Avez-vous remarqué que la peur d’être quitté nous transforme en créatures craintives et fragiles ? Vite, reprenons des forces !

La peur d’être abandonné est-elle réaliste ?

Oui : Si vous partagez votre vie avec une personne instable qui a la sale manie de claquer la porte pour éviter de discuter, il y a de quoi se sentir menacé. Mais avez-vous imaginé que cette personne a peut-être plus peur que vous ? Pouvez-vous vous figurer que cette façon de faire est une façon d’exprimer sa propre angoisse ? Tant que vous continuez la relation sur le mode « tu claques la porte / j’ai peur que tu me quittes / Je prends sur moi », vous vivrez toujours dans cette peur et votre partenaire continuera de faire la pluie et le beau temps dans votre vie de couple.

Il faut donc renverser l’équilibre des pouvoirs.

Mais comment ? En vous rebellant. En refusant. Dites-lui que ce mode ne vous convient pas, que vous n’êtes pas d’accord avec sa façon d’agir, que vous refusez. Dites que vous êtes en colère contre lui ou elle, que vous êtes fâché(e). Soyez ferme. Et surtout, assumez vos paroles en les suivant d’actes. Sans les actes, vous perdez toute crédibilité et le conflit de couple redoublera.

Non : Si c’est vous qui créez des tensions dans le couple parce que votre crainte d’être délaissé(e) vous pousse à imaginer les pires scenarii, ça vaut peut-être la peine de faire un petit travail sur vous, qu’en pensez-vous ?

Même lorsque tout va bien, certaines personnes poussent à la rupture comme pour se confirmer qu’elles ne sont pas aimables, que l’amour heureux n’existe pas, qu’elles vont se réveiller car tout ce bonheur ne peut pas être vrai, etc.

Avant de laisser filer la personne qui vous aime et que vous mettez à l’épreuve pour savoir jusqu’où elle vous aime, réfléchissez un peu et essayez de penser votre vie plus positivement. Mettez-vous dans la condition que vous êtes bien avec votre partenaire et qu’il n’y a pas de raison de vous tracasser. Ce nouveau courant positif pourrait changer la donne entre vous. Si vous n’y parvenez pas, demandez de l’aide. Tout seul, on ne peut pas tout faire.

Comment lâcher prise ?

En étant réaliste. Être heureux à deux n’est pas un conte de fées où on cumule des « bons moments ». C’est plutôt un état de bien-être qui permet à chacun d’exprimer sa personnalité. Si votre partenaire prend toute la place ou presque, quelle place vous reste-t-il pour vous réaliser ?

Le lâcher prise est un sentiment de « force tranquille » qui nous sort de la dépendance aux autres, en l’occurrence à l’autre. C’est un état qui fait aussi du bien au partenaire, car il (elle) ne peut plus vous reprocher d’être toujours après lui (elle). Enfin, il (elle) peut souffler ! Du coup, son regard sur vous change : il (elle) devient plus proche, s’intéresse davantage à vous, voire s’inquiète de vous voir vous éloigner.

Mais si ce lâcher-prise est feint, s’il est stratégique, ça ne marche pas. Soyez confiant(e), tout ira bien.

Prune Quellien

Mini Prune HomeCet article fait écho à votre histoire, mais des questions restent en suspens ? Vous pouvez prendre rendez-vous avec moi.

 

Livres et eBooks :

Voir aussi les articles :

Partager cet article