Pourquoi ma femme ne me désire plus ?


Que se passe-t-il dans la tête d’une femme qui montre qu’elle n’a plus envie de faire l’amour ?

Le sujet est vaste et les causes de la baisse de désir chez une femme sont nombreuses, mais certains thèmes reviennent très souvent lorsque j’entends les femmes parler de leur absence de libido. Voyons le top 3 des plaintes les plus fréquentes.

1 – « Je fais tout à la maison ! »

Peu d’hommes considèrent cette plainte comme vraiment sérieuse. En revanche nombreux sont ceux qui s’étonnent de voir que leur femme les a quittés après avoir cumulé pendant des années le rôle de femme de ménage et celui de femme jolie-gentille-souriante-et-toujours-disponible-à-t’écouter-mon-chéri. Si la lamentation « je ne suis pas ta boniche ! » n’est certes pas la meilleure façon d’exprimer son exaspération, le message est pourtant évident, mais tombe dans l’oreille d’un sourd.

Comment s’étonner après qu’elles filent dans les bras d’un autre qui les considèrera comme… qui les considèrera tout court ? Comment être surpris qu’elles aient besoin de la même reconnaissance que leur homme ? Après 60 ans à expliquer que les femmes ont un cerveau qui dirige leurs émotions et que leurs émotions dirigent leur sexe (oui, comme les hommes !), il semble que certains n’ont pas encore compris que leur manque de considération conduit leur femme à bouder sous la couette.

BREF :

prenez les devants sans lui dire « t’as vu, j’ai passé la serpillère ! » parce que c’est normal d’entretenir une maison à deux, ce n’est pas une faveur que vous lui faites. Considérez-la pour son intelligence, non pour son génie à faire tourner une machine, et vous devriez constater assez vite que la température se réchauffe entre vous.

CONTRE-BREF :

Ceci étant dit, à elles aussi d’apprendre à leur homme où se trouvent les couverts, comment on allume un lave-vaisselle et quoi faire en cas de pile de linge froissée quand on est un homme responsable. Si certains demeurent encore de grands enfants une fois la trentaine passée, c’est peut-être aussi parce que leur femme a bien contribué à les empêcher de grandir ? Think.

2 – « Je ne me sens pas importante aux yeux de mon homme »

Imaginons deux situations :

– Il a un poste important et elle, un emploi modeste. Au début, c’était plutôt sécurisant, mais avec les années elle se sent de plus en plus transparente.

– En société, il a une personnalité solaire et elle est plutôt effacée. Elle trouvait ça très séduisant, mais s’est peu à peu rendu compte que rien ne comptait plus que son nombril à lui.

Certaines personnes brillent tellement autour d’elles qu’elles font de l’ombre à leur entourage, et en premier lieu au conjoint. Mais à qui la faute ? Au conjoint, qui brille en société ou à la compagne, qui s’efface ? À aucun des deux, puisqu’ils ont nourri mutuellement une relation qui leur a convenu… jusqu’à ce qu’elle n’y trouve plus son compte. Difficile d’exister pour soi quand on est la « femme de » et qu’on a choisi de se faire toute petite pour laisser un maximum d’envergure à son mari ou son compagnon.

BREF :

En société, valorisez-la. Reconnaissez que si vous avez acquis un certain pouvoir, c’est aussi grâce à elle, car un couple c’est une équipe. Dans l’intimité, écoutez-la et intéressez-vous à ce qu’elle entreprend. Elle n’est pas que votre femme, elle est aussi une personne qui a une existence à soi.

CONTRE-BREF :

Finalement, son sentiment de ne pas se sentir importante regarde-t-elle sa relation avec son homme ou sa relation avec elle-même ? À creuser de son côté pour voir comment garder l’équilibre entre vie de couple et développement personnel.

3 – « Je n’arrive pas à parler de moi »

Dans la famille « Je ne sais pas communiquer », je demande la femme ! Eh oui, si les femmes ont généralement une propension naturelle à exprimer ce qu’elles ressentent, certaines en sont totalement incapables… et quelle souffrance ! Incapable de dire ce qui les contrarie, elles fuient le dialogue (qu’elles prennent pour du conflit) et se retrouvent seules à côté de conjoints qui ne comprennent rien à leurs silences. Pour peu qu’ils ne soient pas non plus très bavards, nous voilà dans de beaux draps ! Certaines font comme si tout allait bien et simulent, mais n’ont pas de plaisir. D’autres refusent de faire l’amour et évoquent toutes sortes de prétextes pour échapper au corps désirant de leur homme. Résultat : deux personnes malheureuses et une mouche qui vole.

BREF :

Pour l’aider à parler d’elle, cherchez où vous pourriez avoir une responsabilité et demandez-lui ce qui la contrarie. Demandez-lui aussi de vous confier ce qu’elle n’aime pas dans votre comportement amoureux et ce qu’elle aimerait. Acceptez la critique !

Pour les plus directs, n’oubliez pas que la femme est potentiellement une zone érogène à elle toute seule, mais qu’un mot de travers peut la ramener en un éclair au stade glaçon. Pensez aussi qu’elle ne met pas le même temps à faire chauffer la machine. Surtout, ne vous privez pas de parler de tout ça avec elle. Quand elle est partagée, la méconnaissance peut être un bon terrain de complicité.

CONTRE-BREF :

Les filles, Mesdames, parlez de vos blocages. Et si vous n’y arrivez pas, cherchez quelqu’un pour vous aider à les verbaliser. Personne ne pourra vous aider si vous ne vous aidez pas vous-même.

Prune Quellien

Mini Prune HomeCet article fait écho à votre histoire, mais des questions restent en suspens ? Vous pouvez prendre rendez-vous avec moi.

Livres et eBooks :

Voir aussi les articles :

Partager cet article